dimanche , 22 octobre | 10 : 04

Crâne de Piaf

Depuis quelques temps maintenant, un nouveau canard enchaîne les piques assassines à l’encontre du Consilium et des superpuissances et est distribué sous le manteau dans les bas fonds galactiques.

Une main cachée dirige

Drapés du courage que leur confère leur anonymat, le collectif d’auteur de ce torchon, car c’est bien ainsi qu’il faut l’appeler, multiplie les thèses complotistes les plus nauséabondes depuis peu, affirmant que la menace Thargoïd ne serait que le résultat d’un complot à grande échelle ourdi par La Fédération, l’Empire, le Consilium, la Sirius Corporation et le père Noël réunis dans le but commun de faire vache grasse du commerce de la peur de l’Alien, réminiscence de manœuvres politiques et commerciales autant éculées que séculaires.

Syndrome d’une époque de crise profonde, où l’analyse et la raison font place à l’irrationnel et au sensationnel, les articles conçus sur le modèle des putes à clics qui encombrent déjà tant l’holonet se donnent donc en spectacles, arguant que des sommités galactiques en ingénierie spatiale sont tantôt complices de la supercherie, tantôt que la Fédération a elle même détruit ses Capital ship à grand renfort de peinture verte, trompant par la même occasion les meilleures chercheurs venus des quatre coins de la bulle y faire leurs analyses.

Nul doute que le prochain article nous expliquera qu’un conglomérat industriel aura réussit l’exploit de faire sortir de terre la gigantesque structure Alien découverte hier à proximité des pléiades pour le compte d’un décidément si fort gouvernement invisible, au nez et la la barbe des milliers d’explorateurs et pilleurs d’épaves qui sillonnent le secteur chaque semaine, dans le seul but de nous vendre une pâtes dentifrice anti-Thargo ou des caleçons anti-corrosifs…

La désinformation pour vocation

Quant au Consilium, il a été largement raillé dans ses luttes, ses symboles et dans ses orientations stratégiques. Il est évidemment plus facile de moquer que de construire des alliances capables de faire face à une menace qui, n’en déplaise au petit crâne emplumé, devient chaque jour plus présente.

Vox Veritas a aussi été pris pour cible après une erreur malheureuse de l’un de nos rédacteurs dont la source avait été vague sur l’identité d’un officiel impérial. L’article incriminé ayant été rectifié pourtant quelques heures après sa publications pour rétablir les faits , les rois de la fausse information se faisaient fort de tenter de jeter de l’huile sur le feu, ajoutant la mesquinerie à la désinformation.

Bref, nous ne pouvons que prévenir nos lecteurs que la voie de la vérité est plutôt à rechercher dans nos colonnes que dans les exactions intellectuelles (tout est relatif) d’un Piaf vagabond qui vous prend manifestement pour des pigeons.

A Propos de Arthur Regulus

Arthur Regulus
Arthur Regulus est Reporter de guerre pour Vox Veritas. Ancien Officier des renseignements de l'armée fédérale, il a rejoint le Consilium dès la découverte des premières épaves Thargoïd.

Nous vous conseillons

Dollabella mis aux arrêts pour Haute Trahison !

Cette stupéfiante nouvelle est arrivée en début d’après midi à la rédaction via un communiqué …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *