Accueil / Economie / Politique / Justice / Dossier Consilium : une dictature ?

Dossier Consilium : une dictature ?

Casser les idées reçues.

Après un rapide panorama historique, notre interview s’axe autour de ce qui est le plus souvent reproché au Consilium : son fonctionnement politique. Notre membre secret du Consilium s’est généreusement prêté à un jeu de questions réponses, permettant de comprendre ce qui rend le Consilium si puissant et pérenne.

 

Les Thargoids, vous allez les arrêtez avec des bulletins de vote peut-être ?

 

« On reproche souvent au Consilium d’être une dictature, pouvez-vous nous exposer votre vision de ce choix ? ».
-« Comme il a été expliqué lors de la présentation historique, c’est un choix ancien qui a permis aux Black Birds d’avoir tous les moyens nécessaires à leur action. C’était crucial, ça l’est encore. Le fait de ne pas être une démocratie nous fait gagner un temps précieux. Nous prenons des décisions immédiates et les appliquons dans l’heure. C’est d’une efficacité redoutable. »

 

« Il n’y avait pas d’autres choix ? Pas d’autres alternatives ? ».
-« Non, tous nos analystes sont catégoriques : nous sommes au services des Black Birds Auxilary et Squadron. TOUT, absolument tout est fait pour leur apporter le soutien politique et économique suffisant pour leurs actions. Ce sont des mercenaires, ils sont opportunistes et redoutables, une dictature est le meilleur outil, ou support, à leur disposition. Et croyez-moi, avec ces pilotes, mieux vaut ce régime qu’un autre… pour notre propre sécurité !».

 

« Soit ! Cette vision permet aux Black Birds de remplir leur mission et de se préparer au pire, mais qu’en est-il de vos administrés ? »
-« C’est exactement la même chose : nous les préparons au pire. Nous les entraînons et les protégeons, regardez les sondages, nous sommes plébiscités ! »

 

« Pourtant, ne pas donner d’autonomie aux civils pourraient paraître comme un avilissement »
-« Mais comment dire une chose pareille ? ! Ceux qui disent cela sous-estiment l’intelligence des habitants des systèmes que nous contrôlons. Sachez que ces derniers sont libres d’aller et venir. Nous sommes une dictature éclairée, pas une prison, voyons !

Et, ce n’est pas parce qu’il n’y pas le droit de vote au sein du Consilium qu’on doit baisser la tête et ne rien dire, c’est même exactement le contraire ! Encore une fois regardez les chiffres : le Consilium dépense sans compter pour la recherche, l’éducation et la préparation Alien ! C’est une aubaine pour tous les habitants de nos systèmes ! Le taux d’analphabétisme est en chute libre, les affaires sont florissantes… Tout cela ce ne sont que des faits, pas des paroles d’Agences Indépendantes pour la Liberté et le Vote, ou que sais-je encore ! ».

 

« On sent que ces remarques vous font sortir de vos gonds, pourquoi ? »
-« Car nous sommes face à une chose exceptionnelle, terrifiante, qui risque de mettre en péril l’humanité….permettez-moi une seule question : Les Thargoids, vous allez les arrêtez avec des bulletins de vote peut-être ? Je souhaite bien du courage aux démocraties s’ils doivent faire voter, amender, publier des lois pour se demander s’il faut agir ou pas, laissez moi rire !

Encore une fois nous sommes déjà en guerre contre une menace invisible et insipide, il nous faut être efficaces et forts, chacun doit avoir sa place et faire ce qui doit l’être.»

 

« Pouvez-vous nous expliquer le fonctionnement du Consilium ? »
-« Simple, efficace : un groupe d’hommes et de femmes, très restreint et désignés, prend toutes les décisions, prend tous les risques, tous les doutes, toutes les souffrances pour que les Black Birds puissent faire leur travail et les administrés vivre sans crainte, mais en étant lucides et préparés. Certes ces décisions ne sont jamais débattus, ni contestées…. Mais pour l’instant personne ne s’en est plaint chez nous, et ceux qui ne sont pas contents sont libres de partir !»

 

« Tout est parfait alors ? »
-« Si ces saloperies d’Aliens ne se tapissaient pas dans l’ombre, oui peut-être. Sinon, presque oui…car nous sommes les Black Birds, nous sommes la Frontière… »

 

Dernière question :

« Quels sont vos rapports avec les pilotes des Black Birds ? »
-« Minimes. Nous leur donnons les missions et les moyens, ils se débrouillent. Comme beaucoup je les admire, pour leur dévouement et leurs aptitudes, mais nous savons aussi, parfaitement, que c’est une bande de « sales gosses », des têtes brûlés, des brutes épaisses, des fous furieux dans leur genre ! Une chose est sûre : heureusement que c’est le Consilium qui dirige Munfayl et pas cette bande de malades de la gâchette. Ils ne pensent pas, ils tirent et rasent tout ! »

A Propos de Paulus Paimaleth / Redacteur en chef

Paulus Paimaleth / Redacteur en chef
Paulus Paimaleth est le responsable et rédacteur en chef de VOX VERITAS, le journal officiel du Black Birds Consilium. Il est très impliqué en politique au sein du Consilium dont il défend les intérêts par dessus tout. Il est âgé de 52 ans. C'est un ancien commissaire aux comptes attaché aux tribunaux fédéraux. Il a quitté son poste suite aux trop nombreuses corruptions et manipulations politiques. Il s'est alors reconverti dans le journalisme et a suivi les cours du soir de la prestigieuse Académie de la communication, de l'information et du journalisme.

Nous vous conseillons

Loi martiale en vue

Il y a quelques jours à peine, Le Consilium a du faire face à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *