Accueil / Breaking news / La course du Sapeur

La course du Sapeur

Une course BBRA mémorable

La « course du Sapeur » qui s’est tenue ce 9 septembre dernier est une autre conséquence des archives retrouvées du Consilium. Cette dernière, organisée par le BBRA, retrace le parcours d’un ancien pilote Black Birds qui s’est sacrifié pour sauver des civils. C’est à la surface d’une planète, du système Har Pahary, où la température infernale fait des ravages, que les pilotes Auxilary et du Squadron se sont retrouvés. Équipés de Viper Mk.IV, les participants ont reproduit le parcours de leur ancêtre sous l’œil vigilant des commissaires de course.

Lors de l’événement d’origine, celui qu’on appellera le « Sapeur », a été le premier des pilotes Black Birds à mourir au combat. Afin de sauver de nombreux civils, le pilote décida de faire exploser son appareil contre les vaisseaux ennemis, en plus grand nombre et bien mieux armés. Afin d’y parvenir, il avait désactivé bon nombre de ses « services internes », dont l’assistance de vol !

C’est donc avec le même handicap que les participants de la course ont dû retracer le parcours d’origine. Tous les pilotes avaient ordre de désactiver l’assistance de vol, puis ils se sont élancés dans les profonds canyons de la planète infernale. Nombre d’entre eux se sont crashés, et 2 ont été gravement blessés.

Mais un pilote talentueux, Rapture XXVIII, a réussi l’exploit de finir la course indemne, en première place, en moins de 5 minutes. Il a été grandement félicité par ses concurrents et sera reçu pour un repas officiel avec Madame Alvinia de Messalina, où ils discuteront autour du verre de l’amitié de ce passé passionnant qui resurgit peu à peu.

 

Le parcours de la course, reproduit le 9 septembre
Le parcours de la course, reproduit le 9 septembre

A Propos de Artélus Aastein / Reporter

Artélus Aastein / Reporter
Artélus Aastein est un célèbre Reporter de Vox Veritas. C'est un journaliste de famille puisque son père exerçait ce métier dans le domaine sportif, sa mère, historienne et chercheuse était une passionnée des guerres Thargoides. Elle a mené son mémoire de Doctorat sur les Black Birds. Dès qu'il a eu connaissance de la réactivation du Squadron, Artélus Aastein, alors journaliste à SOL a décidé de venir s'établir à Munfayl où il participe à la mise en place de Vox Veritas dès novembre 3301. Il est le reporter de "terrain" du journal et jouit d'un bonne notoriété. Dernièrement il a fait rapatrier les cendres de ses parents à Mynfayl "notre berceau de cœur, là où nous aurions toujours dû habiter", souligne t-il.

Nous vous conseillons

Slavan Griffin: l’Empire mandate Medicorp !

Le pied de nez des autorités Impériales Nous venons d’apprendre que les autorités impériales ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *