Accueil / Breaking news / Lost in Space

Lost in Space

Encore un exploit pour les BBS !

Parmi les plus grandes prouesses des Black Birds celle de ce CMDR anonyme du Squadron restera dans les anales du Consilium. On pourrait s’attendre à une énième guerre contre d’innombrables ennemis, un exploit tactique hors normes, une infiltration des plus risquées. Non, rien de tout ça. Et pourtant la fin de l’histoire aurait pu être fatale. Mais ils sont ainsi, les pilotes du Squadron, ils n’ont peur de rien, ne reculent devant aucune option, la plus absurde et extrême les attirant souvent comme une nuée de moustiques par la lumière bleue.

Tout commence à bord d’un SRV à la surface d’une planète à faible gravité. Un peu de vitesse, une belle montage et une bonne pente, et un gros, un très gros paquet de chance stocké en soute ! Le SVR gravit la montagne et le pilote du Squadron (devant restant anonyme pour des raisons tactiques) décide de « pousser un peu plus loin ». Le SRV s’envole et commence à s’élever dans les airs. Il monte. Il monte. Il monte encore. Pendant de longues minutes. Les minutes se transforment en heures…les heures en jours. Oui…en jours ! En tout, le SRV aura parcouru plusieurs dizaines de milliers kilomètres dans le vide spatial.

C’est finalement une vigie du Consilium qui a alerté Munfayl. Ces pilotes, parcourant les systèmes proches du BBC, sont censés signaler tout objet « hors norme » ou anomalie. Personne n’aurait pu reprocher à cette Vigie cet excès de zèle quand elle a vu passer devant elle un SRV, les vitres opacifiées par le gel, mais les phares bien allumés.

Une opération de sauvetage a été montée hâtivement. Pas question cependant de récupérer le SRV, trop simple ! Pas assez raffiné pour les pilotes du Squadron ! Décision est donc prise d’aider le SRV à se poser sur une planète.

Il aura donc fallu 70 heures, plusieurs milliers de kilomètres et des heures de sauvetage pour que, finalement, le pilote retourne à la surface de sa planète. Une seconde alerte a été reçue par Munfayl quand la Vigie a vu repasser le SRV escorté par des vaisseaux lourds !

L’un des sauveteurs interrogés a souligné :

« Je fus ému lors de mon arrivée sur zone, découvrir ce petit scarabée seul dans l’espace avec à son bord un pilote dont le moral était au beau fixe. Ses projecteurs allumés que je distinguais à plusieurs kilomètres »

Le pilote du SRV a simplement souligné qu’il avait eu « finalement assez froid, mais que le « ravitaillement » embarqué l’avait bien aidé à se réchauffer. »

Quant au Leader du Squadron, il s’est simplement contenté de dire en levant les bras au ciel « Et bien cette fois, c’est sûr, il m’auront tout fait ! Tout ! »

 

Quelques images de l’exploit :

 

A Propos de Artélus Aastein / Reporter

Artélus Aastein / Reporter
Artélus Aastein est un célèbre Reporter de Vox Veritas. C'est un journaliste de famille puisque son père exerçait ce métier dans le domaine sportif, sa mère, historienne et chercheuse était une passionnée des guerres Thargoides. Elle a mené son mémoire de Doctorat sur les Black Birds. Dès qu'il a eu connaissance de la réactivation du Squadron, Artélus Aastein, alors journaliste à SOL a décidé de venir s'établir à Munfayl où il participe à la mise en place de Vox Veritas dès novembre 3301. Il est le reporter de "terrain" du journal et jouit d'un bonne notoriété. Dernièrement il a fait rapatrier les cendres de ses parents à Mynfayl "notre berceau de cœur, là où nous aurions toujours dû habiter", souligne t-il.

Nous vous conseillons

Rapture II en charge d’un gouvernement de transition !

Nous vous l’avions annoncé il y a quelques heures à peine. La réunion de crise, …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *