dimanche , 22 octobre | 09 : 58
Accueil / Faits Divers / Vox Veritas, l’écho du Consilium

Vox Veritas, l’écho du Consilium

La Voix de la Vérité

[27 janvier 3302]

En préparation depuis plusieurs mois, le journal officiel du Consilium VOX VERITAS est enfin prêt pour sa première publication. Ce journal, dont le siège est situé à Munfayl, est un outil de communication que beaucoup d’habitants et de pilotes attendaient. Initialement prévu pour un lancement au 1 janvier 3302, le Consilium a décidé un report en raison des conflits à Jitabos. « Nous ne voulions pas bâtir la naissance d’un journal aussi important sur le fracas d’une guerre » explique le chef de la Rédaction et membre du Consilium, Paulus Paimaleth.

« Si nous l’avions fait, le journal aurait à jamais été entaché. Ce journal est une voix libre et vraie, la seule véritable voix de notre Consilium, elle doit rester pure et objective ! »

Les locaux du journal Vox Veritas ont été inaugurés lors d’une cérémonie officielle hier soir, un concert a été donné pour l’occasion. Le premiers numéros de Vox Veritas seront disponibles très rapidement.

Le journal, sur décision du Consilium est gratuit car il souhaite que « […]tout le monde puisse avoir accès à la vérité, cette dernière ne devrait jamais être payante ».

Vox-veritas-1

A Propos de Paulus Paimaleth / Redacteur en chef

Paulus Paimaleth / Redacteur en chef
Paulus Paimaleth est le responsable et rédacteur en chef de VOX VERITAS, le journal officiel du Black Birds Consilium. Il est très impliqué en politique au sein du Consilium dont il défend les intérêts par dessus tout. Il est âgé de 52 ans. C'est un ancien commissaire aux comptes attaché aux tribunaux fédéraux. Il a quitté son poste suite aux trop nombreuses corruptions et manipulations politiques. Il s'est alors reconverti dans le journalisme et a suivi les cours du soir de la prestigieuse Académie de la communication, de l'information et du journalisme.

Nous vous conseillons

Perséphone appelle à l’aide !

C‘est bien un appel à l’aide qu’à reçu la rédaction tôt ce matin. Et cet …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *